Sélectionner une page

Le Front National Dordogne vous informe que lors d’une action politique dans la ville de RIBERAC en Dordogne, une équipe de trois personnes effectuant la distribution de tracts a été agressée par un individu revendiquant être un  antifa (antifasciste).

Les trois personnes étaient, Mme Florence JOUBERT Conseillère régionale Nouvelle Aquitaine, M. Gérald VANOT Artiste peintre sculpteur mouleur et M. Frédéric GOJARD, secrétaire départemental du FRONT NATIONAL en Dordogne.

L’opération de communication a débuté vers 10h00 du matin par une distribution de tracts contre «  l’immigration incontrôlée ». L’accueil était chaleureux et plusieurs Ribéracois  venaient vers nous afin d’échanger des idées, nous inviter à prendre un café vu les températures glaciales.

Vers midi, un individu a commencé à nous agresser verbalement dans la rue du « 26 mars », nous insultant odieusement et nous menaçant verbalement par des menaces de mort réitérées et physiquement par des menaces de jet de pierre.

Les représentants du Front national en Dordogne tiennent à remercier tout particulièrement la Gendarmerie Nationale qui par son action rapide et très professionnelle a permis d’appréhender l’individu ainsi que les commerçants de la rue du « 26 mars » lieu de l’agression qui nous ont à la fois témoigné de leurs sympathies et proposé leur aide en nous proposant de nous mettre à l’abri dans leurs commerces.

Commerçants et riverains excédés par des comportements agressifs et répétitifs qui ont lieu à Ribérac.

Nous avons appris dans la soirée par la Gendarmerie de Ribérac que le Procureur de la République de Périgueux avait pris en compte la plainte et convoquait l’individu au tribunal le 12 septembre à 09h00. Que la personne avait reconnu les faits reprochés. Le procureur considérait que nous étions tous les trois victimes dans cette affaire et que la personne était poursuivie car récidiviste.

Cela fait plusieurs fois que Mme Florence JOUBERT est victime d’agression. Un mail à destination de l’élue FN du Commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Nontron l’a assurée de tout son soutien dans ces moments délicats et que l’agresseur d’aujourd’hui a pu être identifié. Convoqué par OPJ (officier de police judiciaire), il devra rendre compte de ses actes à la justice.

Je ne suis plus étonné, en tant que responsable du FN en Dordogne, de voir dans quel état 40 ans de socialisme nous ont menés attisant la haine et faisant proliférer les groupuscules extrémistes de tous bords.

Frédéric GOJARD     Secrétaire Départemental du Front National en Dordogne