Sélectionner une page

Nous étions à Lyon le week-end dernier pour connaitre le résultat du vote pour le  changement de nom du Front National lors d’un Conseil national élargi prévu le vendredi 1er juin à Lyon Bron (69),

Pourquoi ce changement de nom ?

Il y a eu une profonde mutation culturelle, stratégique, politique et interne au sein du FN. Nous sommes arrivés à maturité et sommes passés d’un parti d’opposition à un parti de gouvernement.

Pour impulser une nouvelle dynamique après l’élection présidentielle. Marine Le Pen a pris acte des changements qui s’effectuent dans la société, notamment le basculement du clivage gauche-droite vers le clivage mondialistes – souverainistes. Ce basculement a déjà eu des effets dans plusieurs pays européens (UK avec le Brexit, Hongrie, Autriche et Italie).

Le terme « Rassemblement » est plus consensuel que le mot « Front » et invite à l’union des droites qui si elle se réalise, amènera la victoire dans les urnes.

Pourquoi les gens sont pour (ou contre) le changement de nom ?

Les adhérents du Front national ont approuvé à 80,81% le changement de nom du parti en Rassemblement National. Ceux qui l’ont approuvé l’ont fait pour les raisons de la nouvelle dynamique précitée. Ceux qui ont refusé l’ont fait essentiellement pour des raisons de fidélité au nom historique du parti. Ce clivage correspond pour une grande part à une appartenance générationnelle, les plus âgés des adhérents ont plus voté « non ».

Les européennes :

Marine Le Pen a clairement fait l’effort de proposer une alliance avec d’autres appareils politiques pour remporter les élections européennes de 2019. Ce genre d’alliances prend du temps pour ce mettre en place. Nous y croyions fortement et travaillons dans ce sens.

Une alliance fondée sur la France, la Nation et le Peuple.

Frédéric GOJARD
Délégué Départemental du Rassemblement National en Dordogne
06.86.25.74.80