Sélectionner une page

« Il poignarde 4 passants en pleine rue » titre le journal Sud-Ouest du lundi 13 août 2018.

« Il », un Afghan de 19 ans, demandeur d’asile.

« Il serait connu pour avoir des troubles psy » a évoqué Antoine Audi maire de Périgueux.

Par cette phrase, Monsieur le maire chercherait-il à nous rassurer ?

Ce ne serait donc pas un attentat commis par un énième islamiste mais l’acte d’un simple énième déséquilibré.

Circulez y a rien à voir ni à interpréter !

Il est vrai qu’il faut être sacrément perturbé psychologiquement pour commettre de tels actes fanatiques…

Les attaques au couteau se multiplient, chaque jour une ou plusieurs ont lieu dans nos grandes villes mais dans ce cas précis, il s’agit de notre belle ville de Périgueux.

Nos petites villes de provinces cacheraient-elles donc aussi en leur sein des islamistes ? Houps ! Des déséquilibrés ?

Quel esprit mal tourné !

Pourtant, faudrait-il s’en étonner puisque certains de nos édiles et de nos élus accueillent avec empressement dans nos villes, grandes, moyennes et petites et déjà dans nos villages, des  immigrés illégaux, demandeurs d’asile dont nous ne savons rien, rien de vérifiable.

En effet, pour la plupart, ils n’ont pas ou plus de papiers d’identité et même s’ils en avaient comment pourrions-nous vérifier leur identité, leurs casiers judiciaires ou bien encore s’ils ont séjourné dans des établissements psychiatriques.

Nos dirigeants français aux ordres continuent volontairement, sciemment et en toute impunité d’exposer la population française aux dangers d’une immigration incontrôlée et incontrôlable.

Les frontières extérieures et intérieures sont honnies et bannies, les aides aux immigrés illégaux et clandestins coulent à flots ininterrompus, il n’y a donc aucune raison que le processus s’arrête et que la source se tarisse.

Bien au contraire, tout est mis en place, bien ficelé, parfaitement manigancé pour que cela perdure, dure, dure…

Des ONG mafieuses font le sale boulot qui leur a été commandé et le font fort bien, avec application et des méthodes maintenant bien rôdées et bien huilées.

Du bel ouvrage d’un cynisme diabolique.

Les commanditaires au sommet de leur propre pyramide sont en pleine ébullition, ils s’agitent avec frénésie, toujours infatigables lorsqu’il s’agit de leurs monstrueux profits qu’ils espèrent encore et toujours tirer de l’érection de leur œuvre suprême : leur Nouvel Ordre Mondial !

Leurs relais, ces officines mondiales et locales se pourlèchent aussi en s’auto-congratulant et leur croyance dans leur toute puissance les met en transe.

Tout ce joli monde à la Jérôme Bosch impose sa foi en la mondialisation et impose sa loi par le grand remplacement des peuples.

Leur force destructrice leur vient de leur haine de nos racines judéo-chrétiennes, de l’équilibre originel et de la beauté naturelle de notre Monde.

Tout cela doit être réduit en cendres selon leurs monstrueux plaisirs et remplacé par leur Nouvel Ordre Mondial, telle une science ignominieuse.

Mais avant que ne survienne leur chute, combien d’attentats, combien d’attaques au couteau commis par des pseudo-déséquilibrés, accableront des innocents pendant que les premiers couteaux, les responsables et coupables, idiots utiles ou serviteurs zélés continueront à se réunir dans leurs jolis temples, leurs belles officines aux riches décors symboliques ?

Cette ploutocratie composée de bons petits Sörös en herbe aux ordres de grands dirigeants mondialistes sans patrie ni moralité, est mue uniquement par son intérêt boulimique toujours insatisfait : l’argent et son corollaire, le pouvoir.

Telles des grenouilles hideuses, ils s’enflent et s’enfleront encore jusqu’à en crever.

A n’en pas douter, le jour de leur chute surviendra en pleine adoration d’eux-mêmes et ils se consumeront affublés de leur déguisement ridicule, de leurs habits macabres.

Le mal existe mais nous l’avons démasqué.

En attendant, les couteaux s’aiguisent, coupent, piquent, tranchent, égorgent avec leurs complicités actives.

Florence Joubert

Conseillère Régionale Nouvelle Aquitaine