Sélectionner une page

Je laisserai pour une fois M. Germinal Calimero-Peiro tranquille, c’est mon côté chrétien qui refait surface.

Mais,

Je me pose des questions sur l’Ubérisation des préfectures et des méfaits induits sur nos concitoyens ainsi que les conséquences sur la Préfecture de la Dordogne qui en arrive à fabriquer des vrais-faux papiers.

La Préfecture de la Dordogne, organisme au service des Français devrait pouvoir accueillir toute personne susceptible d’avoir un problème administratif. Depuis septembre dernier, il n’en est rien puisque les portes sont closes et que chaque citoyen français doit se débrouiller par lui-même en navigant sur Internet ou plus exactement sur le « Dark web » pour les séniors pour qui Internet est quelque chose de particulièrement obscure.

En effet, il est plus facile d’être accueilli à la Préfecture quand on est un immigré, puisqu’on vous déroule le tapis rouge. En plus des papiers acquis, vous avez droit à un logement meublé, de l’argent disponible et un certain nombre d’avantages qui font que votre vie est plus simple que pour un Français.

Rien n’est trop beau pour un immigré.

Mais l’effet Kiss Cool ne s’arrête pas là puisque la Préfecture de la Dordogne fabrique depuis le départ de l’ancienne Préfète Madame Baudouin-Clerc (07 décembre 2018), et jusqu’à très récemment, des vrais-faux papiers dont la signature de l’autorité publique n’a pas été changée depuis son départ. Les papiers d’identité sont donc juridiquement faux. Les avocats de la Dordogne vont se frotter les mains…

Mais ne jetons pas l’opprobre sur la personne responsable qui sûrement submergée de travail n’a pas eu le temps de gérer correctement la situation, à moins que les immigrés soient prioritaires sur les Français !!!

Nous sommes dans un monde qui ne nous appartient plus…peut-être même appartient-il davantage aux immigrés islamistes…

M Frédéric GOJARD Délégué Départemental du Rassemblement National en Dordogne