Sélectionner une page

J‘ai dit avoir assisté, lors d’une séance du conseil municipal, à des discussions picrocholines sans intérêt et que les Périgourdins méritaient mieux que cela, notamment plus d’intelligence.

Pour la compréhension générale, j’ajoute que le mot « intelligence » provient étymologiquement de inter-lĕgĕre qui signifie « choisir entre ». Entre les discussions picrocholines et les débats sérieux, je choisis en effet les débats sérieux.

Audi n’a pas apprécié ma remarque et, avec l’air autosatisfait qu’on lui connaît, m’a comparé à un représentant de commerce ayant oublié ses échantillons. Mais sa comparaison est mauvaise, le représentant de commerce c’est lui. C’est M. Audi qui vend Périgueux à la découpe comme il l’a fait, entre autres, avec la dalle Montaigne.

En outre, M. Audi est un vendeur un peu particulier : il fait un emprunt en attendant que l’acheteur paye ! Tout cela au détriment des Périgourdins, mais M. Audi pense qu’il peut se permettre de tenter de faire de l’humour.

Audi a réussi l’exploit de faire de son projet emblématique de la dalle Montaigne un sujet de crispation tel qu’il réunit contre lui une soixantaine de commerçants et même cinq membres de son équipe ayant frondé, sans parler des Périgourdins.

Mais cela ne lui suffisant pas, M. Audi est allé soutenir l’inénarrable M. Germinal Peiro pour son grand raout de soutien à son très coûteux, néfaste et inutile projet de contournement de Beynac, encore une fois au frais des contribuables du département. Antoine Audi a même osé un rapprochement entre leurs deux projets soit-disant confrontés à l’insécurité juridique. Décidément, il ose tout !

Le Rassemblement National s’associe à tous les opposants au projet Montaigne qui va défigurer le quartier, fragiliser davantage le tissu commercial existant et supprimer une aire de respiration dans l’urbanisme local.

M GOJARD FREDERIC
Délégué Départemental du Rassemblement National en Dordogne

Candidat à la mairie de Périgueux