Sélectionner une page

Objet :  Un cluster COVID-19 en Dordogne, l’heure des responsabilités.

Après les révélations de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de la Nouvelle Aquitaine de l’existence d’un cluster COVID 19 en Dordogne, l’heure est au bilan des responsabilités individuelles et collectives.

Dans un paisible village de Dordogne, un enterrement, une famille endeuillée.

On apprend alors que ces proches du défunt, habitants de Dordogne avaient des membres de leur famille dans des pays touché par le COVID-19.

Dans cette famille, parmi les personnes présentes, 3 venaient de l’étranger. (Suisse et Portugal)

Bien qu’aux mois de février et de mars, le virus ne connaissait pas de frontière (souvenons-nous du match Lyon-Juventus), il connaît aujourd’hui, selon nos dirigeants des frontières départementales.

Dans ce cadre, on ne peut que pointer la responsabilité du gouvernement sur un principe sans-frontièriste, et ultra mondialiste qui n’a fait que renforcer la gravité de cette pandémie.

La responsabilité est aussi personnelle. Il est évident que cette famille aurait dû porter des masques, si seulement ces derniers étaient à la disposition des Français.

Marine Le Pen demande depuis plusieurs semaines que ces masques soient mis à la disposition des Français gratuitement. Pour la sixième puissance mondiale, avec l’un des meilleurs système de santé au monde, comment comprendre qu’il n’est pas possible pour l’Etat d’en fournir ?

Si nous continuons sur ce principe, dans deux ans nous serons toujours en confinement. Les urgences sont aux limites de l’explosion quoi qu’en dise le gouvernement, une partie du personnel médical est à l’arrêt à cause du manque de matériel. Les stocks de médicaments au plus bas.

Il est grand temps que le Gouvernement et le Président de la République se réveillent.

M Frédéric GOJARD

Délégué Départemental du Rassemblement National en Dordogne

frederic.gojard@yahoo.fr

06.86.25.74.80